Net-A-Porter s’allie à Alibaba et part à la conquête de la Chine

Le leader de l’e-commerce de luxe, YNAP, s’allie au mastodonte chinois pour créer une coentreprise. Le groupe de Jack Ma apportera son savoir-faire technologique, et sa maîtrise des systèmes de paiement.

Déjà leader de l’e-commerce de luxe, YNAP réalise un grand bond en avant. Propriétaire de Yoox, Net-A-Porter et The Outnet, YNAP (2,1 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2017), dont le géant de l’horlogerie et de la joaillerie de luxe Richemont est seul actionnaire, va créer une coentreprise avec Alibaba, le mastodonte chinois du commerce en ligne.

Accompagné des principaux dirigeants de Richemont, Johann Rupert, président et principal actionnaire du propriétaire de Cartier, a célébré jeudi le mariage à Hangzhou, dînant avec Daniel Zhang, le patron d’Alibaba. Des agapes à la hauteur des enjeux. Premiers clients du luxe, les Chinois contribuent à l’essentiel de la croissance du secteur. La coentreprise, dont YNAP détiendra 51 %, permettra à Net-A-Porter et Mr Porter d’accélérer sur ce marché aussi prometteur que complexe. Jusque-là, Net-A-Porter le livrait depuis son centre logistique de Hongkong, mais avait du mal à s’y imposer. Si les Chinois sont les plus gros adeptes du e-commerce en proportion de leurs dépenses, Alibaba occupe une position dominante sur ce marché.

La coentreprise créera les applications mobiles de Net-A-Porter (e-marchand d’articles de luxe pour femmes) et de son équivalent masculin Mr Porter. Surtout, elle ouvrira les e-boutiques de ces enseignes multimarques sur Tmall Luxury Pavilion, plateforme d’Alibaba dédiée au luxe. Le groupe fondé par Jack Ma apportera à la coentreprise ses savoir-faire technologique et logistique et sa maîtrise des systèmes de paiement ; YNAP lui fera bénéficier de ses liens avec les maisons de luxe. Reste à savoir comment ces dernières, longtemps frileuses face au e-commerce et aux alliances avec des tiers, réagiront à ce mariage entre géants

Loading Facebook Comments ...